Trouver ton point d'équilibre

Mis à jour : 28 avr. 2019

Mon POINT D'ÉQUILIBRE est le moment où j'arrive à PRÉSERVER mon énergie, mon moral, mon temps, mes pensées des choses qui semblent si importantes, si imposantes mais qui sont en fait inutiles. Inutiles à ce moment-là, ou inutiles tout court.


On GASPILLE du temps à réfléchir à des scénarios d'un truc qui pourrait arriver, ou bien à essayer de changer dans notre tête une situation inchangeable. On le fait jusqu'à en ressentir des émotions négatives, jusqu'à donner vie à ces fausses pensées, jusqu'à ce qu'elles pourrissent notre journée ou notre année.

"Ouais c'est facile à dire !" mais pas facile à obtenir car ce point d'équilibre est un ÉQUILIBRE ! Il faut donc le chercher, le trouver, le réadapter, ...


Je te donne deux exemples concrets pour que tu vois bien ce qu'est ce point d'équilibre là et surtout le processus pour y arriver. Quelques jours après avoir écrit la première partie de cet article j'ai été totalement déstabilisée et je n'ai pas réussi à trouver un équilibre entre ce qui se passait autour de moi et en moi. Voici ce qu'il s'est passé.


Mon mari et moi avions eu une discussion un peu agitée pendant que nos enfants faisaient la sieste. Avant cette discussion j'étais de très bonne humeur, j'avais prévu que nous fassions tous une sortie en forêt et j'en aurais profité pour prendre la photo qui illustrerait CET ARTICLE d'ailleurs. À la fin de notre discussion, j'étais remplie de doutes quant à l'évolution de mon entreprise (Locks Lovers), et avait reproché à mon mari d'avoir insisté sur ce sujet alors que j'avais décidé (sans le tenir au courant) que je mettais Locks Lovers en pause dans mes réflexions cette semaine-ci. Il a donc été frustré d'avoir voulu m'aider et que j'ai rejeté son aide (que je n'avais pas demandé). Et moi je ne trouvais pas légitime qu'il soit frustré pour une "embrouille" qu'il a, selon moi à ce moment-là, lui-même provoqué.

Une fois les enfants réveillés, nous sommes sortis en forêt. L'ambiance était nulle. Heureusement que les enfants s'amusaient. Les pensées qui faisaient des allers-retours dans ma tête étaient du genre "Tu parles du point d'équilibre mais toi-même tu n'y arrives pas aujourd'hui", "Tu veux prendre la photo, la poster et mentir à tous tes lecteurs ?!" ou encore "Il est où ton équilibre là. Hein ?". Je n'ai finalement pas pris la photo et nous sommes rentés.


Qui décide ? LES CIRCONSTANCES OU MOI ?"

Le soir, une fois les enfants couchés, nous avons eu une discussion très calme cette fois-ci pour revenir sur l'après-midi, dire nos sentiments, voir où avaient été les malentendus, se confier, et nous allions mieux.

La nuit a été très fatigante. J'avais extrêmement mal dormi donc j'étais très faible au réveil. Comme presque tous les matins je voulais me lever autour de 06h - 06h15 pour faire mon sport et éventuellement jouer au piano mais je n'y arrivais pas. Un peu avant 07h mon mari est venu voir si je dormais toujours. Pour me booster, il m'a raconté que la veille il voulait courir 30 minutes comme d'habitude le matin mais n'avait réussi qu'à faire 20 minutes. Il commençait à être déçu de n'avoir pu faire ses 30 minutes. Mais il s'est finalement concentré sur ses 20 minutes qu'il avait quand même réussi à faire malgré ses courbatures et il était content de lui. J'ai aimé ce qu'il m'a dit, mais je n'ai toujours pas réussi à me lever.


Puis je me suis demandée "Qu'est-ce qui est plus fort ? Ma fatigue ou ma volonté d'aller mieux ? Qu'est-ce qui est le plus fort ? Le fait que n'ai pas pris ma photo, que la sortie ait été nulle pour moi, que mon mari et moi nous nous soyons fâchés, que j'ai mal dormi et que je n'ai pas réussi à faire mon sport ? Ou bien me lever et vouloir kiffer ma journée ? Qu'est-ce qui est le plus intéressant pour moi ? Mettre mon énergie à m'apitoyer sur cette matinée qui vient à peine de commencer + la nuit passée + la veille ? Ou bien mettre mon énergie à créer une journée agréable ? Qu'est-ce qui est le plus fort, Qui décide ? LES CIRCONSTANCES OU MOI ?"


Je me suis donc levée, lavée, je suis partie à la boulangerie, imaginant d'avance le plaisir de mes enfants qui mangeraient les viennoiseries, et surtout FIÈRE d'avoir RÉÉQUILIBRÉ la balance à mon avantage.



Combattre les pensées inutiles


Deuxième exemple. Je devais déménager. Mon appartement était beaucoup trop petit et ne nous convenait plus. 53m², quatrième étage sans ascenseur avec trois enfants, dont le plus âgé avait 3 ans et demi à l'époque, j'avais également des problèmes de dos, ce n'était plus possible. Nous faisons donc des recherches, des visites mais rien. Pourtant nous avions envoyé plusieurs dossiers, passé des appels, visité ! Et c'est dans ce type de moment que les pensées inutiles entrent dans nos têtes. Les miennes étaient: "Peut-être que nos revenus sont trop faibles ? Peut-être que mon mari avait dit un truc qui ne fallait pas pendant la visite ? Ou bien que les propriétaires ont peur parce que trois enfants pour eux ça veut dire dégradation ? Peut-être que mon statut de travailleur indépendant ne leur plaît pas ? Peut-être que la personne d'avant avait un meilleur dossier ? Mais pourquoi ils ne voient pas l'urgence ?! Pour eux avoir mal au dos et monter 72 marches en portant des charges c'est normal ?!! Peut-être qu'il avait trop mangé et était trop fatigué pour bien réfléchir ? Et si j'avais répondu "Non" à sa question il aurait sûrement accepté. Enfin je crois... Vas-y ça me saoule... Ça fait deux jours et ils ne m'ont pas appelé. Peut-être qu'ils ont pris quelqu'un d'autre ? Ou bien ils ont perdu mon dossier ? Je vais les appeler ! Non j'attends demain. Oui mais si jamais j'attends demain et ils prennent quelqu'un d'autre alors qu'ils voulaient me prendre à la base ?".


Reprendre l'avantage

Voilà le genre de pensées inutiles qui gaspillent du temps et de l'énergie. Je pourrais même ressentir du stress et anxiété, être de mauvaise humeur pendant une semaine ENTIÈRE en attendant la réponse ! À cause DES SCÉNARIOS que j'ai fait moi-même !

Les dossiers ont DÉJÀ été envoyés, les visites sont DÉJÀ faites ! Est-ce me demander si telle chose se serait passée ou pas passée va ajouter 1000€ à mon salaire ou créer un courant d'air pour voltiger les autres dossiers par la fenêtre ? NON.

Alors c'est dans mon intérêt de plutôt faire des devis auprès des déménageurs, récupérer des boîtes en carton et stocker dans ma cave, regarder ce qui sera à jeter où vendre.

Et là j'ai basculé la balance À MON AVANTAGE. J'ai mis mon énergie dans du constructif et non du destructif.


J'ai trouvé mon POINT D'ÉQUILIBRE. Ce moment où j'arrive à PRÉSERVER mon énergie, mon moral, mon temps, mes pensées des choses qui semblent si importantes, si imposantes mais qui sont en fait inutiles. Inutiles à ce moment-là, ou inutiles tout court.

#développement #personnel #johane #tchatoun #psychologie

14 vues

© 2018 by Johane TCHATOUN created with Wix.com